merciJe me demande bien pourquoi on va chercher le 1 % sans arrêt. Un banque peut déjà prêter à un État ex nihilo, elle n’a pas besoin de reª;eurcos&#8230sL’intérÃst rémunère surtout sa structure, en particulier de la banque de dépôt. Et la prime de risque, bien entendu – 5 % de taux d’intérêt sur une émission de dette grecque en 2007 : tu en penses quoi avec le recul ?Mais les banques font rarement cela. Car les acheteurs de dette publique ne sont pas des banques, mais des assureurs et des fonds de pension qui collectent l’épargne pré-existante…